Français · Review

Review – le Don par Doxy

** Attention, plusieurs liens dans cette publication mènent vers des pages anglophones.

Caractéristiques:

  • Marque: Doxy
  • Matériel: Silicone
  • Alimentation: prise électrique (UK, EU, US, AU)
  • Fonctions: vitesses constantes et pulsation
  • Taille totale: 18cm (7,1 pouces)
  • Longueur de la partie insérable: 6,5cm (2,5 pouces)
  • Largeur de la partie insérable: 2,8 cm (1,1 pouces)
  • Circonférence : 9,5 cm (3,75 pouces)
  • Distance des deux bosses: 2,5 cm (1 pouce)
  • Longueur du fil: 12 pieds
  • Lubrifiant: À base d’eau ou à base de silicone*
  • Sac de rangement: Non
  • Résistant à l’eau: Non
  • Prix: 99,89$ USD | 95,57 €

* Le manuel d’instruction indique que le Don peut être utilisé avec du lubrifiant à base de silicone, mais je ne recommande pas l’utilisation de ce type de lubrifiant avec un toy en silicone sans un “patch test”.

Mon avis:

La première fois que j’ai vu le Don par Doxy, à l’époque où il se nommait encore “skittle”, j’ai été très intriguée. Sa forme étrange ainsi que la réputation qu’a Doxy quant à la puissance de ses vibrateurs ont su piquer ma curiosité. J’ai donc été ravie lorsque Doxy m’a offert de tester le Don en échange d’un review.

L’emballage

Le Don vient dans une boite blanche, recouverte d’une couverture sur laquelle se trouve une représentation du toy ainsi que des informations à son sujet. La boite est scellée dans une pellicule plastic, ce qui permet d’assurer qu’elle n’aie jamais été ouverte auparavant.

À l’intérieur de la boite, un espace moulé avec la forme du Don accueille le jouet. À sa droite, un repli de carton abrite le câble d’alimentation. Ce dernier est enroulé et tenu par une bande de velcro, ce qui est très utile pour faciliter le rangement.

La boite contient aussi un petit livret d’instructions, contenant toutes les informations utiles à lire avant d’utiliser le jouet. Le livret est traduit dans plusieurs langues, incluant le français. ***

Le toy

Le Don est plus petit que ce à quoi je m’attendais. Sur les photos ainsi que sur la boite, le jouet semble beaucoup plus volumineux que ce qu’il est en réalité.

Ce sex toy est fait de silicone, un matériau de qualité, sécuritaire et facile à nettoyer. De façon générale, le Don parait bien, avec sa forme élégante et épurée. Cependant, lorsqu’on l’observe un peu plus attentivement ou qu’on le touche, on peut constater les lignes laissées par le moule sur les côtés. Ces lignes rugueuses donnent l’impression d’une finition négligée, le contraire de ce à quoi on s’attend pour un toy de ce prix.

Le Don est étiqueté comme un sex toy anal, mais Doxy eux-mêmes affirment qu’il peut être utilisé à une multitude d’endroits, que ce soit les mamelons, le clitoris, le vagin, l’anus, le périnée, le pénis, les testicules, etc. C’est un jouet vraiment très versatile. Notez cependant qu’il ne doit pas être inséré passé la partie plus large.

Sa puissance vient de son alimentation murale. Le fil est d’une bonne longueur, ce qui fait que ce mode d’alimentation n’est pas une limitation.

Les contrôles se trouvent sur une manette le long du fil, et non pas directement sur le jouet. Cela peut être pratique si l’on utilise le jouet sur quelqu’un d’autre, mais ça peut aussi être difficile à gérer si nous sommes seuls et requérons une main pour tenir le jouer, et une autre pour tenir par exemple un dildo. Outre cet aspect, les contrôles sont très simples à utiliser. Sur la manette, on trouve un bouton “power”, ainsi qu’un “+” et un “-” pour pouvoir se promener au travers des différentes vitesses. Les boutons de commande s’illuminent lorsque le jouet est en marche, ce qui facilite son utilisation dans l’obscurité.

Le Don s’allume sur une vitesse constante, qui peut alors être augmentée ou diminuée à l’aide des boutons “+” et “-“. Si on ouvre le toy en appuyant simultanément sur le bouton “+” et “power”, celui-ci s’allumera en un mode de puissance ascendante. Les commandes servent alors à contrôler la vitesse d’ascension vers les vibrations les plus intenses.

Il y a cependant un aspect que je trouve irritant quant à l’alimentation du Don. Le problème réside dans le fait que le toy et la commande sont relativement légers comparativement à la prise d’alimentation, ce qui fait que lorsque je dépose le jouet sur une table par exemple, soit la prise tombe et fait suivre le jouet, soit la manette roule et tombe, entrainant elle aussi le jouet avec elle. C’est très irritant de devoir relaver le jouet chaque fois que celui-ci se retrouve au sol.

Je trouve le Don plus facile à laver que la Die Cast, car il y a une bonne distance entre la partie insérable et les composantes électriques qui elles ne doivent pas entrer en contact avec de l’eau.

À l’essai

J’ai été très heureuse de constater que le Don était aussi puissant et “rumbly” que la Die Cast. Les vibrations peuvent être ressenties principalement dans le petit bras, mais également dans le corps du jouet. Elles sont si intenses et pénétrantes qu’elles font bouger l’ensemble du jouet, ce qui émet aussi un certain bruit de basse tonalité. Cela n’est cependant pas suffisant pour rendre les membres engourdis. Le Don est en fait très confortable à utiliser, et sa forme ergonomique y est aussi en cause.

Le Don a résolu plusieurs problèmes que j’avais avec la Die Cast. En effet, les deux sont d’extrêmement puissants vibrateurs, mais le Don permet de   débuter plus en douceur, avec une puissance moins élevée et d’augmenter graduellement. Contrairement à la wand, Le Don est aussi facile à utiliser avec un dildo (mis à part la main manquante) puisqu’il ne prend pas toute la place. Finalement, le Don est beaucoup plus versatile!

Utilisation externe

Le Don est une très bonne option si vous recherchez un vibrateur clitoridien. Il serait selon moi un peu encombrant à utiliser lors d’une relation sexuelle, mais il demeure tout de même une excellente option dans d’autres contextes.

Il procure des vibrations qui pénètrent profondément dans les tissus. Le bras stimule aussi le clitoris par l’oscillation provoquée par les fortes vibrations.  Cette utilisation peut facilement être comparable à celle procurée par un vibrateur de type bullet. Le Don n’a pas l’avantage du bullet d’être discret et compact, mais il a l’avantage de la puissance et de la versatilité.

Utilisation interne

Je ne me suis jamais dit fan de vibrateurs internes, mais le Don a complètement changé la donne. J’ai souvent ressenti un genre d’inconfort lors de l’utilisation de ce type de vibrateurs, car plusieurs sont trop puissants pour moi. Cependant, le grand éventail de puissance qu’offre le Don me permet de commencer à une vitesse très faible, puis d’augmenter graduellement, ce qui m’évite de ressentir cet inconfort.

Les vibrations voyagent très profondément dans mes tissus, ce qui est très relaxant. J’ai même découvert qu’utiliser le Don quand les muscles de mon vagin étaient plus tendus qu’à l’habitude aidait à les détendre.

Je croyais que la petite bosse sur le Don allait me procurer une stimulation clitoridienne simultanée, mais ce ne fut pas le cas. La distance entre les deux parties du toy est trop petite pour cela. J’arrive toutefois à poser ladite bosse sur mon clitoris en retirant légèrement le bras et en donnant un certain angle au jouet, mais cela n’en vaut pas vraiment la peine, car la bosse ne procure que de faibles vibrations. Certes, le simple contact de cette partie sur mon clitoris est stimulant, mais il est bien moins satisfaisant d’utiliser le Don ainsi. La vibration vaginale est en soi suffisamment satisfaisante.

Le bras, bien qu’offrant des vibrations très puissantes et profondes, est un peu court. Il est assez long pour atteindre mon point G si tel est mon souhait, mais cela n’est pas optimal. Une version plus longue, et peut-être même plus large de ce vibrateur serait tout simplement géniale! Malgré tout cela, le Don demeure une excellente option pour une stimulation des muscles de l’entrée du vagin.

Autres utilisations

Je n’ai pas essayé le Don d’autres façons, mais il me semble être un vibrateur très versatile. Pour ce qui est de la stimulation anale, je crois qu’il peut être une bonne option également. Sa base élargie le rend sécuritaire pour cet usage, et comme la prostate (pour ceux et celles ayant une prostate et voulant utiliser le Don ainsi) est tout près de l’anus à l’intérieur du rectum, je crois qu’il pourrait offrir une meilleure stimulation pour la prostate que pour le point G. Tous les corps ne sont cependant pas identiques, et je crois qu’il est très probable que certaines personnes n’arrivent pas à avoir la stimulation prostatique désirée avec ce vibrateur.

Je suis tout de même d’avis que Doxy devrait repenser les dimensions du Don afin d’allonger le bras. Ainsi, cela pourrait assurer à tout le monde la stimulation qu’il désire, que ce soit du point G, d’une plus grande partie du vagin, ou du point P.

Conclusion

En conclusion, j’étais très curieuse par rapport au Don et mes attentes étaient assez élevées. Je ne m’attendais à rien de moins que la même qualité et la même puissance qu’avec la Doxy Die Cast. Bien qu’il présente quelques lacunes au niveau du design, le Don a su gagner mon cœur avec son originalité, sa puissance et sa versatilité. Il s’est avéré être meilleur que la Die Cast pour moi car il permet une plus longue progression, et est plus facile à utiliser en même temps qu’un dildo. Le Don a également été une révélation pour moi puisqu’il m’a permis de me réconcilier avec les vibrateurs internes.

Où vous le procurer

Vous pouvez vous procurer le Don directement sur le site de Doxy.

Le Don m’a été envoyé par Doxy en échange de mon honnête avis.