Français · Review

Review – Dalia par Désirables

Caractéristiques:

  • Marque: Désirables
  • Matériel: Porcelaine
  • Longueur: 7 pouces (17,8 cm)
  • Circonférence: 4,25 pouces (10,8cm)
  • Lubrifiant: Tout type
  • Pochette de rangement: Oui
  • Compatible avec un harnais: Non
  • Sécuritaire pour stimulation anale: Non
  • Prix: 140.00$ CAD
  • Mon review:

    Dès la première fois où j’ai entendu parler des produits désirables, j’ai voulu les essayer. Des produits érotiques de luxe, innovateurs, et faits à Montréal, que demander de mieux?

    À propos de Désirables

    J’ai eu la chance de rencontrer Isabelle, la femme d’affaires derrière la marque, ainsi que de visiter les locaux. Cela m’a permis d’en apprendre plus sur la marque et les produits Désirables, et par la même occasion, de me rendre encore plus fan. J’ai été marquée par le souci du détail ainsi que la grande qualité, au coeur de chaque produit.

    Tous leurs produits sont faits au Québec, et ce dans le plus grand souci de l’environnement et de l’économie locale. Les produits de porcelaine sont faits par une céramiste experte de ce matériau, et son sceau de qualité est apposé sur chacune des boites. La quantité d’énergie et de passion qui sont mises dans chaque item est selon moi très impressionnante.

    L’entreprise est venue au monde lorsqu’Isabelle a pris conscience de toutes les lacunes de l’industrie. Elle s’est alors donné comme mission d’offrir des produits qui sont sécuritaires, accessibles, éthiques, et de qualité. Elle travaille aussi avec son entreprise à déstigmatiser la sexualité, entre autres avec l’enseignement.

    L’emballage

    L’emballage est très joli et très bien pensé. Le Dalia repose dans un lit de satin, à l’intérieur d’une petite boite blanche. À l’intérieur de la boite, on peut aussi trouver des livrets d’informations. J’adore le design de ceux-ci, et le fait qu’on y retrouve de l’éducation sur des sujets comme le point G et l’intimité. Une jolie pochette de tissu de couleur aubergine est aussi incluse.

    Le jouet

    Le Dalia est un dildo dont les deux extrémités peuvent être utilisées. Il est fait de porcelaine, chose qui, je dois l’avouer, m’a beaucoup inquiétée au début. Isabelle m’a cependant bien rassurée lorsqu’elle m’a expliqué la façon dont sont faits les produits, et qu’elle m’a parlé des différentes propriétés de ce matériau.

    La porcelaine que nous connaissons le mieux est bien sûr celle utilisée pour faire de la vaisselle, et qui n’a jamais cassé d’assiette ou de tasse de porcelaine. C’est en effet très inquiétant de se dire qu’une telle chose pourrait facilement arriver dans notre vagin. Cependant, la porcelaine est, contrairement à ce qu’on est porté à penser, un matériel extrêmement résistant. En effet, la vaisselle est très mince, alors que le Dalia est plein à 75%, ce qui signifie que sa paroi est très épaisse. J’ai été surprise lorsqu’Isabelle m’a raconté que lorsqu’elle donnait des présentations, elle disait alors aux gens “Je donne un Dalia gratuitement à celui ou celle qui réussira à le casser”.

    La porcelaine partage les mêmes avantages que le verre; c’est un matériel non poreux, très solide et dur, et donc parfait pour la stimulation du G-spot). Il peut aussi être réchauffé ou refroidi, et est très facile à nettoyer.

    Evolution to perfection #dalia #desirablesproducts #sextoy #design

    Une publication partagée par Désirables | Wellness&Intimacy (@desirablesed) le

    Lors de ma visite, on m’a également décrit le processus de fabrication de ce jouet. Plusieurs versions ont aussi été élaborées et améliorées au fil du temps. D’ailleurs, le Dalia que l’on m’a présenté était très différent de celui que j’ai vu reviewé par les autres bloggers. J’ai bien sûr demandé à avoir ces deux modèles afin de pouvoir les comparer rigoureusement.

    D’abord, la principale différence est que contrairement à l’ancien modèle le nouveau n’est pas émaillé. L’émail rend le jouet plus lisse, mais cela implique aussi qu’il y a une petite surface non émaillée afin de pouvoir poser l’objet lors de la cuisson. Cet élément n’a pas été conservé dans la version la plus récente, car les gens étaient inquièts et posaient beaucoup de questions à ce sujet, alors qu’il ne s’agissait que d’un détail anodin et tout à fait sans danger. Le dernier modèle a donc été conçu sans émaillage, et les avantages et inconvénients que cela apporte.

    J’étais cependant légèrement inquiète quant à la possibilité qu’un dildo de porcelaine non verni puisse s’effriter. Isabelle a bien su me rassurer à ce sujet en me disant que la surface est tellement dure que du diamant doit absolument être utilisé pour le sablage, car c’est la seule option assez résistante pour arriver à polir la surface.

    L’ancien modèle comportait également le logo de désirable à l’endroit non émaillé. Le nouveau modèle, lui, n’affiche malheureusement ce logo nulle part.

    Un autre détail m’ayant marquée est le fait que la dernière version est beaucoup plus blanche, alors que l’ancienne se rapproche plus du coquille d’oeuf. La raison est fort simple: deux types différents de porcelaine sont utilisés. Le nouveau Dalia est fait de porcelaine de limoge, une porcelaine beaucoup plus résistante et de grande qualité. Ce type de porcelaine est aussi beaucoup plus léger. J’ai d’ailleurs été très étonnée de cette légèreté lorsque j’ai pris le jouet dans mes mains la première fois.

    Mon avis

    Je craignais que la nouvelle version du Dalia, celle sans émaille, soit plus difficile à utiliser compte tenu sa texture moins lisse. Elle est effectivement moins glissante que la précédente, mais sa surface est suffisamment lisse pour ne pas causer d’inconfort dû à la friction. Je préfère cependant la texture extrêmement lisse et glissante de la version émaillée, car elle diminue la friction à un strict minimum et nécessite ainsi moins de lubrifiant. Cette caractéristique rend aussi le jouet plus facile à nettoyer, puisque les sécrétions sont plus faciles à décoller de la surface quand elle est vernie. Je craignais également que le plus faible poids de la dernière version puisse avoir un impact négatif sur la stimulation, mais ce ne fut pas le cas.

    Comme sex toy

    J’ai été un peu déçue des sensations offertes par le Dalia. J’adore le verre pour sa rigidité, je m’attendais donc à tout autant adorer la porcelaine. Cependant, le matériel n’y est pour rien dans ce cas-ci.

    En fait, le problème réside dans la forme. Les deux bouts ont une forme qui n’est pas mal, mais chacune de ces deux extrémités a son point faible.

    La partie la plus courbée une forme idéale pour stimuler le point G, mais rate le mien. Lorsque je suis couchée sur le dos, cette partie ne fait que légèrement flatter mon point G. Il est très difficile d’appliquer la pression nécessaire sur le jouet dans cette position. J’ai découvert que lorsque j’adopte une position à genoux ou à quatre pattes, le jouet a alors beaucoup plus de facilité à bien faire son travail. Cela a cependant son lot d’inconvénients, car je n’adopte que très occasionnellement ce genre de positions.

    Pour être plus efficace dans la stimulation du point G en position couchée, il faudrait que cette portion du Dalia soit un peu plus longue et arrondie, avec une forme similaire à la Pure Wand de Njoy. Cette forme plus ronde jumelée avec un manche plus long permettrait aussi potentiellement une stimulation plus profonde, jusqu’au point A.

    L’autre extrémité, elle, manque complètement mon point G. Cette extrémité grossit de façon si progressive que rien de l’arrête à l’entrée de mon vagin, et elle y entre et sort très facilement, sans obstacle ni résistance. La sensation du jouet étirant graduellement l’entrée de mon vagin alors qu’il va et viens est très plaisante, mais est insuffisante pour me procurer un orgasme. Selon les informations fournies par la compagnie, c’est cette partie qui devrait le mieux stimuler le point G. À mon avis, elle y parviendrait beaucoup mieux si la progression n’était pas si graduelle.

    Comme outil thérapeuthique

    Là où le Dalia est un objet érotique gagnant pour moi, c’est comme outil thérapeutique. Comme vous le savez peut-être, j’ai suivi une physiothérapie périnéale suite à un problème de dyspareunie (douleur lors de la pénétration). Malheureusement, j’ai dû arrêter cette thérapie, et tenter d’étirer mes muscles pelviens par moi même, en utilisant mes doigts ou des dilatateurs, et ce, sans grand succès.

    Lorsqu’Isabelle m’a mentionné qu’elle était en contact avec des physiothérapeutes de ce domaine et qu’ils travaillaient ensemble sur une collaboration pour l’utilisation du Dalia en tant qu’outil thérapeutique, j’ai immédiatement été excitée à l’idée de tester cette facette du jouet.

    Je suis simplement époustouflée devant l’efficacité du Dalia à ces fins. J’utilise la partie courbée pour étirer les muscles de mon périnée, et c’est le seul moment depuis que j’ai quitté la thérapie où je ressens des bénéfices comparables à ceux que m’amenait ma physiothérapeute. On croirait que cet objet a été fabriqué pour ça. Chaque courbure et chaque face du Dalia semblent avoir été parfaitement pensées et optimisées afin d’en faire un outil facile à utiliser et extrêmement efficace.

    J’ai bien sûr essayé les deux modèles dans ce contexte, et je n’ai noté aucune différence au niveau de l’utilisation et de l’efficacité entre les deux.

    Comme exerciseur Kegel

    Le Dalia est aussi décrit comme pouvant aider aux exercices de renforcement du périnée. Le nouveau modèle est très bien pour cela, puisqu’il est très léger. J’aime bien faire mes kegels avec la partie plus grosse, insérée lorsque je suis à genoux sur mon lit. Ainsi, je sens très bien la gravité lorsqu’elle commente à l’emporter sur mes muscles et fait glisser le jouet. Cela m’indique que je dois serrer plus. J’apprécie le fait que le Dalia, en plus d’ajouter un poids, apporte un certain feedback sur ma contraction musculaire.

    Conclusion

    J’adore la compagnie Désirables, car elle est dirigée par une femme géniale, avec plusieurs valeurs et visions similaires aux miennes pour ce qui est de la sexualité et les services et les produits sont indéniablement de qualité. J’ai été déçue de ne pas aimer utiliser le Dalia comme dildo autant que je m’y attendais. J’ai cependant découvert un outil thérapeutique qui promet un impact énorme sur ma santé sexuelle, et cet aspect en soi signifie que Désirables a rempli sa mission.

    Où vous le procurer

    Vous pouvez vous procurer le Dalia directement sur le site de Désirables. De magnifiques éditions limitées sont aussi disponibles.

    Le Dalia m’a été envoyé par Désirables en échange de mon honnête avis.